Le temps des cerises

cerisesC’est au printemps, que les cerisiers fleurissent, et l’on peut constater que cet arbre se plait sur notre territoire.

C’est grâce à nos sols perméables que la culture du cerisier existe. Les lieux-dits de la piboule et du Thou étaient jadis les lieux priviligiés où la vigne et les cerisiers vivaient ensemble. Tout près de la rivière « Aude », ces grands et vieux arbres donnaient des fruits excellents et ce pendant plusieurs décennies.

Les variétés de cerises, telles que la griotte, le bigarreau burlat, le bigarreau reverchon, le bigarreau napoléon ou la guigne se succédaient pendant plusieurs semaines. Ces fruits étaient cueillis et vendus sur les marchés et dans les commerces d’alimentation.

Aujourd’hui si quelques cerisiers subsistent, le temps des cerises n’est plus ce qu’il était. Le changement de mode de culture ne permet plus de jumeler la vigne et les arbres fruitiers, et beaucoup ont disparu du paysage.

A tous ceux qui viennent à Preixan, nous conseillons la plantation d’un ou plusieurs cerisiers, ce qui permettra aux enfants de se régaler avec ce fruit, et d’être en lien direct avec la nature.

Il n’y a rien de plus beau, au printemps, qu’un cerisier en fleurs, suivi plus tard de l’apparition de feuilles et de cerises qui grossissent et mûrissent entourées du chant des oiseaux.

Preixan et la cerise ont toujours été indissociables, et nous devons veiller à ce que la légende continue.