La Poste d’hier…

Dans notre village, le bureau de Poste était menacé de fermeture et la Municipalité a opté pour une agence communale postale dès le 1er octobre 2008.

Preixan est attaché à son bureau de Poste récemment construit.

Dans les archives municipales, en 1871, la Municipalité, présidée par le Maire, Louis Julien (aïeul des familles Bonnery, Cantié, Cayrol et Jalabert), écrit au Directeur des Postes du département de l’Aude pour obtenir la création, à Preixan, d’un bureau de postes aux lettres.

Preixan comptait en l’an 1871 : 428 habitants avec :

2 boulangers, 2 cordonniers, 3 épiciers, 1 négociant en vins, 2 maréchaux-ferrants, 1 marchand de chevaux, 2 cabaretiers, 2 charrons, 5 maçons, 3 charpentiers, 1 meunier, 1 marchand de sel en gros, 1 boucher, 1 percepteur,
4 abonnés à des journaux.

Preixan était le chef-lieu de la perception et était la plus importante des communes limitrophes.

Même les exploitations agricoles souhaitaient l’ouverture de la Poste car l’importance de leurs transactions donnait lieu à des correspondances postales inévitables. En 1871, le facteur venait de Carcassonne pour distribuer le courrier l’après-midi.

Malgré toutes ces interventions répétées, il fallut attendre l’an 1885 pour la création du bureau de Poste à Preixan. Il s’agissait d’un bureau télégraphique aux clauses et conditions imposées par le Ministre. Cette année-là, le Conseil Municipal était présidé par le Maire, Guillaume Alberny.

Pendant longtemps, Preixan a bénéficié d’un facteur et d’un receveur des Postes. Dans un premier temps, la Poste était située dans le bureau du secrétariat de la Mairie ; ensuite, elle a déménagé dans un grand immeuble dans la Grand-Rue, près de l’épicerie Verdale et face à la forge des Ets Delpey.

M._Riols_preixanBâtiment de l’ancienne Poste M. Riols, receveur de décembre 1954 à 1970

De nombreux facteurs et receveurs se sont succédés dans ces locaux. Les plus anciens se souviennent de leur professionnalisme et de l’accueil convivial réservé à la clientèle.

ancienne_poste-preixanAujourd’hui, l’ancienne Poste fait office de salon de coiffure, et, dans les prochaines années, elle pourrait être réhabilitée avec la construction de 5 logements.