La construction des écoles au 19ème siècle

Le 14 juillet 1905, jour de la fête nationale, Guillaume Alberny, 94 ans, rentier, passait de vie à trépas. Il était l’ancien Maire de Preixan et résidait dans cette grande maison de maître qu’était l’ancienne Poste, rénovée en 2011.

Le 11 avril 1879, sous la présidence de Guillaume Alberny, Maire et d’Étienne Cantalou, Jean Boyer, Simon Boyer, Jean-Baptiste Cantalou, Étienne Embry, Jean Feuille, Isidore Dufis, Pierre Maynadier, Conseillers Municipaux, une délibération est prise pour la construction d’une maison d’écoles dans laquelle il sera créé une nouvelle mairie.

L’architecte M. Esparseil de Carcassonne s’occupera des plans et des devis. Le coût de la construction serait de 39 096 francs.

Ce projet correspondait à une vraie nécessité car le bâtiment communal précédent, affecté à la tenue de l’école primaire, ne pouvait être agrandi et se trouvait dans des conditions d’insalubrité qui nuisaient au bon déroulement des cours.

Cette maison d’école spéciale aux garçons et aux filles devait être située au centre du village. Le Conseil Municipal étudie plusieurs possibilités d’emplacement et son choix se porte sur le terrain de M. Hyppolite Alberny au lieu-dit « Orte » au prix de 2,50 francs le mètre carré.

En 1879, le lieu choisi pour édifier le bâtiment était une terre labourable, située en un point central, d’un accès facile et protégé contre tout voisinage gênant et dangereux.

Vu la grandeur du terrain, les Conseillers Municipaux souhaitaient trouver un endroit dont bénéficieraient les habitants pour jardiner, sans porter préjudice à l’établissement scolaire.

Cette année-là, l’élection de M. Jules Grevy à la présidence de la République, avec Jules Ferry, ministre de l’Instruction Publique, ont permis à la commune de profiter des subsides exceptionnels pour aider à l’établissement des bâtiments scolaires. En complément, la Commune empruntera à la Caisse des Dépôts et Consignations. Le Président de la République avait des attaches en Terre d’Aude car il avait épousé une fille originaire de Narbonne. Lors de son élection, le Conseil Municipal de Preixan lui avait adressé une lettre de félicitations.

En 1880, durant les travaux, les Conseillers sont en contact permanent avec l’architecte et interviennent pour demander que les angles de la construction soient en pierre blanche au lieu d’être en maçonnerie, tout cela pour éviter les dégradations causées par l’intempérie des saisons. Fin 1880, l’entrepreneur informe le Conseil que les travaux auront huit mois de retard et la fin des travaux est fixée au 1er juillet 1881.

Pour équiper les nouvelles salles de classe, le Conseil achète 35 tables-bancs à deux places et les élèves inaugurent les locaux en octobre 1881. Concernant la salle de la Mairie, le mobilier et les archives de l’ancienne Mairie, située dans le « Petit Tour », sont déménagés. Il a été acheté un drapeau tricolore en tôle et un buste de la République, placés sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Le 13 août 1881, le Conseil Municipal se réunit pour la première fois dans la nouvelle mairie qui est toujours en service grâce à l’entretien des divers Conseils Municipaux.Mairie-ecoles_de_Preixan_au_19eme_siecle

Cette école laïque et cette nouvelle mairie ont donné un nouvel élan à Preixan à la fin du 19ème siècle.

Aujourd’hui, en 2012, les élèves de Preixan et de Rouffiac d’Aude sont installés dans une école toute neuve, livrée en septembre 2012, le hasard fait que le terrain de cette école appartenait à la famille Alberny au 19ème siècle.

Nouvelle_ecole_de_Preixan_septembre_2012